orchidee blanche avec feuilles vertesLes orchidées sont considérées comme des plantes d’exception qui valent leur pesant d’or. En effet, ces fleurs se retrouvent surtout en zone tropicale, et une grande majorité d’entre elles est considérée comme en danger. Heureusement, la culture des orchidées par les jardiniers  professionnels et particuliers dans les pays de l’hexagone permet de faire perdurer certaines espèces.

Il faut savoir que les différents types d’orchidées ne s’entretiennent pas forcément de la même façon : arrosage, rempotage, floraison, ajout d’engrais, humidité ou encore exposition à la lumière, chacun de ces paramètres peut varier considérablement. On les voit fleurir à différentes périodes et les cycles sont différents : certaines fleurissent 1 fois / an, d’autres 3 à 4 fois.
Il faudra respecter chaque particularité  pour pouvoir prendre de soin au maximum des orchidées, qui ne s’entretiennent pas comme des simples plantes vertes.
Voici un guide qui vous permettra de différencier chaque variété d’orchidées.

Les principaux types d’orchidées

Il est bon de retenir qu’il y a une multitude de variétés d’orchidées, et que toutes ont des particularités que vous aurez prendre en compte avant de choisir celui que vous voulez exposer chez vous ou dans votre jardin. Il est malgré tout possible de les classer en 2 familles principales, qui sont les orchidées équatoriales et les orchidées tropicales.
C’est au sein de ces deux grands groupes que sont réunies plusieurs espèces d’orchidées, que l’on peut également classer en fonction du développement floral à son état naturel.
On note ici une classification des orchidées qui se base sur les supports sur lesquels elles prennent racine :

  • Les orchidées que l’on retrouve sur les arbres, généralement dans les zones tropicales, et que l’on appelle les orchidées épiphytes
  • Celles qui prennent racine sur les arbres morts et qui se nourrissent de ces plantes en décomposition. Ici, on parle d’orchidées saprophytes
  • Enfin, les plantes qui se nourrissent des nutriments qu’ils trouvent sur les mousses présentes sur les parois rocheuses, et que l’on appelle orchidées lithophytes

Où les planter et comment ?

Pour choisir l’endroit idéal pour planter une orchidée, il est indispensable de se référer à leur espèce. En effet, les différents types d’orchidées peuvent pousser dans des conditions opposées. En tout, il y a 17 options qui correspondent aux 17 sortes d’orchidées que l’on trouve communément chez les amateurs de plantes :

Les orchidées dites tropicales :

  • Le Cymbidium, qui ne craint pas la fraicheur et que vous pouvez placer en intérieur, dans un endroit où les variations de températures sont fréquentes
  • Le Cambria (odontoglossum), que l’on considère comme une plante destinée aux serres froides, et qui peut ainsi rester en extérieur
  • Le Dendrobium, qui se plait en intérieur, et qui demande un traitement adéquat pour rester en vie
  • Le Miltonia, qui a besoin d’un rempotage plus fréquent, mais qui n’a aucun mal à vivre en intérieur
  • L’Oncidium, qui se place idéalement dans une serre, et qui a besoin de beaucoup de lumière pour rester en pleine santé

Les orchidées dites équatoriales :

  • Le Paphiopedilum, qui se cultive très facilement à condition de lui offrir un minimum d’humidité, et que vous pouvez aisément adopter en intérieur
  • Le Phalaenopsis, qui est sans doute la plus connue, se place souvent en intérieur. Pour cette espèce en particulier, il est recommandé de la poser dans un endroit très lumineux sans pour autant l’exposer directement aux rayons du soleil (lumière indirecte)
  • La Vanda, une orchidée qui a besoin d’un espace à luminosité importante. Le meilleur espace pour cette plante est une véranda chauffée modérément. Retenez que les Vandas comportent elles-mêmes quelques 70 espèces différentes que l’on peut distinguer à partir de la forme de leurs feuilles
  • Le Zygopétalum, qui nécessite autant de lumière vive que d’arrosages répétés en saison chaude. Demandant beaucoup moins d’eau en hiver, le Zygopétalum est quelque peu intolérant à la pourriture qui pourrait l’abimer rapidement.

L’entretien de l’orchidée

Il est important de signaler qu’entretenir une orchidée n’est pas aussi complexe que ce que l’on peut penser au premier abord. En général, toutes les variétés d’orchidées sont résistantes à condition de respecter l’environnement dans lequel elles peuvent se développer sans risque.

Le premier conseil à considérer est de ne pas placer une orchidée dans de la terre ni le terreau. La meilleure alternative reste encore le substrat qui portera de meilleurs effets. Il est habituellement conseillé de positionner les racines des orchidées dans des écorces de pin et de la sphaigne pour obtenir de meilleurs résultats (conseil : vérifier régulièrement que ce mélange n’est pas en train de pourrir).
Concernant le rempotage, il y a également des espèces d’orchidées qui nécessitent des changements plus réguliers que d’autres. En moyenne, cette opération est à effectuer tous les 2 ans si vous souhaitez changer de substrat.

Au niveau de la lumière, la principale recommandation est de ne pas laisser brûler les feuilles, même si celles-ci ont besoin d’une luminosité importante pour leur développement. Enfin, retenez que les orchidées sont des plantes qui n’aiment ni les excès ni les manques d’eau. Votre arrosage doit donc être régulier, sans toutefois être trop fréquent.
En fonction de la variété d’orchidées que vous possédez, l’arrosage ne se fera que tous les 10 à 15 jours.

Conseils pour les orchidées d’intérieur

orchidee d'intérieur mauvePour vos orchidées d’intérieur, le substrat doit être aussi léger que poreux. Afin de leur offrir une bonne hygrométrie, il est recommandé de brumiser le feuillage de cette plante. Il est toutefois indiqué de ne pas le faire trop souvent, car l’excès d’eau est mauvais pour les orchidées d’intérieur.

Si ces plantes tropicales ne craignent pas la chaleur modérée qui peut équilibrer leur niveau d’hygrométrie, il n’est pas conseillé de laisser votre pot d’orchidée près d’un chauffage, d’un radiateur, ou de toute autre source de chaleur qui puisse lui porter préjudice.
Vous pouvez aussi laver légèrement les feuilles de temps à autre si elles se trouvent dans un endroit poussiéreux.

Conseils pour les orchidées d’extérieur

orchidee d'exterieur blanche et violetteEn ce qui concerne les orchidées d’extérieur, le premier conseil à retenir est d’utiliser des paniers en plastique pour isoler les pots de fleurs du sol. Par la suite, il est indispensable de traiter votre sol pour que les nuisibles ne puissent pas atteindre vos plants d’orchidées.

Ce sont des plantes qui ne craignent pas la luminosité, mais qui ont tout de même besoin d’être posées dans un endroit ombragé pour ne pas risquer de les déshydrater plus que de raison. Enfin, le compost doit rester humide, sans présenter de surplus d’eau, afin que l’orchidée puisse garder toute sa beauté.