Idée n°21 : créer un jardin « forêt »

Les tendances décoratives de jardin, il en existe plusieurs, des plus simples aux plus fantaisistes. Mais un jardin forêt est idéalement fait pour vous si vous souhaitez être plus près de la nature tout en créant une biodiversité propre chez vous. Toutefois, pour réussir à réaliser ce projet, il faudra respecter certaines conditions de bases, que nous allons voir ensemble.

De quoi est fait un jardin forêt ?

En dehors de la différence d’espace, le jardin forêt doit respecter la même biodiversité d’une forêt. En effet, ce concept implique un mélange d’arbres, d’arbrisseaux, de légumes, de plantes grimpantes, aromatiques ou médicinales, etc… En tout, 7 positions végétales sont nécessaires :

  • Le sous-sol à savoir les racines, les bulbes ou les tubercules
  • Les couvre-sols tels que les salades sauvages, les bandes florales ou des engrais verts
  • Les taillis composés de buissons bas et de petits fruits
  • Les arbres et arbustes à savoir les petits arbres et les buissons fruitiers
  • Les lianes ou arbres grimpants
  • Les sous-canopées dont les sous-bois
  • Les canopées ou les grands arbres fruitiers

Le respect de chaque niveau de strates est indispensable à l’équilibre phytosociologique de votre jardin forêt. C’est un environnement favorable à la production de fruits et de plantes, car cette diversité permet de promouvoir les diverses interactions nécessaires à la création d’un écosystème durable. Au cas où certains mammifères forestiers s’égareraient chez vous, vous avez la possibilité de clôturer efficacement votre terrain (voir cet article) mais aussi d’utiliser certains produits comme du répulsif sanglier, qui servira aussi pour d’autres espèces.

Comment créer un jardin forêt ?

Pour créer un jardin forêt, il faut non seulement de la patience, mais aussi un plan de jardin qui puisse être favorable à une interdépendance écologique. Auquel cas, vous pourrez faire face à des risques d’échecs. Il s’agit notamment d’interactions :

  • morphologiques entre plantes hautes et plantes basses
  • chimiques en raison des plantes aromatiques
  • alimentaires en raison de la production de fruits et enfin
  • sociologiques en raison de la vie parasitaire qui se crée

Face à ces deux défis, la maitrise du fonctionnement de la biodiversité et du cycle de gestation des différentes plantes sont importants. Pour cela, il faut pouvoir adapter le sol et le climat aux différentes espèces et les potentiels pollinisateurs.

Vous devez aussi vérifier les associations qui marchent entre les différentes strates et leur résistance aux maladies. Les arbres doivent être plantés suivant un plan leur permettant de se développer.

De même, plus votre jardin forêt est grand, plus il vous permet d’assurer une autonomie alimentaire.  Il ne faudrait cependant pas miser sur de grands espaces et produire à l’excès, induisant du gaspillage.

Leave a Reply