Idée n° 17 : avoir un jardin zen

Les jardins à la japonaise ont la côte ! L’époque d’Edo (17 au 19e siècle) a vu leur consécration avec leur arrivée en Occident. Appelés aussi jardins secs ou zen, ils sont les cousins du jardin de rocaille constitué de rochers, mousses et gravillons. Découvrez cet art qui est une reproduction de la beauté de la nature dans tous ses états !

Un prélude à sa décoration d’intérieur

Aujourd’hui, on retrouve les jardins japonais partout chez les particuliers et dans les espaces verts publics. Ce style d’aménagement s’intègre harmonieusement à tous types de décoration intérieure. Il est tout à fait légitime d’envisager un chez soi, accueillant, source de bien-être et de ressourcement !

Le plus gros atout de ce style de jardin est de pouvoir s’adapter à toute superficie restreinte, avec force de réduction et de simplification. En étant un prélude à la détente et à la méditation, l’ambiance zen qui se dégage de cette nature est très appréciée. Cette part de philosophie et de culture du Japon peut être réinventée chez soi !

Ainsi, les jardins japonais peuvent être déclinés suivant plusieurs critères spécifiques. Les paysages créés obéissent aux lois du symbolisme, de la perspective, de la dissimulation ou encore de l’asymétrie.

Les éléments d’une décoration à la japonais

cerisier japonaisGrâce à ces quelques éléments décoratifs, réussissez votre jardin japonais ! Certaines symboliques peuvent aussi s’introduire à la perfection à toute décoration intérieure asiatique :

Les lanternes japonaises : connues sous la dénomination « Toro », elles éclairent et reflètent les ombres et les mouvements de l’eau.

Les pas japonais : ces allées parsemées de pierres aident le promeneur à retrouver son chemin et à éviter la mousse et la terre.

Les pierres « Mizubashi » : les fontaines et les bassins japonais sont fabriqués avec des formes très simples.

Les étapes incontournables d’un jardin japonais

Un peu comme pour une décoration intérieure à la japonaise, on retrouve les mêmes inspirations à l’extérieur, en goûts et en principes d’aménagement. L’esprit du Soleil Levant est assimilé à un art de vivre. On prend plaisir à l’inviter en élaborant un plan et un espace bien délimité.

  • La nature dénuée à l’extrême
    Il ne suffit pas de grand-chose pour transformer son jardin à la japonaise. Le minimum de minéraux et de végétaux suffisent pour garder un style zen.
  • Un pôle de relaxation
    Avec la vie trépidante d’aujourd’hui, les personnes sont à la recherche de ce qui leur manque le plus : le calme intérieur. Il est aussi possible de créer et de retrouver le même concept dans sa décoration intérieure ou chez les bouddhistes.
  • Le vert dominant
    Partout avec le gazon et les buissons, on ne voit que du vert. Par ci et par là, les quelques touches de couleurs apportées par les arbustes et les floraisons restent peu abondantes.
  • Les zones d’ombres
    Les limites sont floutées et se comparent à des axes lointains et des perspectives lointaines. La pénombre est de mise et encourage les vues cachées et les arrières plans présentés en éventail. Place à la zen attitude…
  • Un point d’eau
    La contemplation d’un plan d’eau, d’une fontaine ou d’un bassin, amène à l’apaisement. Symbole clé en Feng Shui, l’eau apporte l’harmonie et des ondes positives. Vous pouvez essayer de l’intégrer à la décoration intérieure de votre maison !

Leave a Reply